Review VO : Teenage Mutant Ninja Turtles New Animated Adventures #1

NNAcov« Ô rage ! ô désespoir ! » s’exclamerait Don Diègue devant son poste de télévision après deux mois sans épisodes inédits des Tortues Ninja ! Si nos camarades anglophones ont quant à eux pu voir le double épisode marquant la fin de la première saison, nous autres francophones n’avons pas grand chose à nous mettre sous la dent (enfin, plus ou moins …) en attendant une reprise du show de Nickelodeon pour la rentrée. Heureusement IDW est toujours prêt à voler à notre secours ! Depuis le 10 juillet vous pouvez découvrir la nouvelle ongoing dédiée aux Tortues de Nickelodeon, Teenage Mutant Ninja Turtles New Animated Adventures. Un numéro qui démarre sur les chapeaux de roues puisque les Tortues s’en prendront à la grande et glorieuse armée américaine … Un petit clin d’oeil au Colonel Schrader ?

Un petit détail saute aux yeux en ouvrant l’issue, l’équipe créative a subit quelques changements depuis le #FCBD, outre la présence d’un nouveau coloriste on retiendra surtout le départ d’Erik Burnham qui retourne à ses merveilleuses Villain Micro-Series et laisse sa place à Kenny Byerly, un inconnu dans le monde des comics mais qui n’est pas étranger au monde des Tortues Ninja : c’est à lui que l’on doit quelques épisodes de la série de Nickelodeon tels que Mousers Attacks !, Never Say Xever, The Alien Agenda ou encore Enemy of my Enemy. En somme, un auteur qui sait de quoi il parle, IDW fait décidément tout pour plaire !

Byerly nous propose dans ce numéro une aventure qui sort des sentiers battus, pas de mutant ni de ninja mais Don’ et April qui s’offrent une petite escapade dans un complexe militaire afin de récupérer des pièces de machines avant que les choses ne tournent au vinaigre. Comme dit pour le numéro de mai, on ne pose pas un arc qui va entraîner de nombreux chamboulements et un nouveau statut quo mais l’histoire n’en demeure pas moins très intéressante. Cela faisait longtemps que les Tortues ne s’étaient pas frottées à un adversaire aussi commun que des forces de l’ordre, ce qui est assez exotique dans l’univers des TMNT. Une légère tension s’installe avec le risque que ces militaires découvrent l’existence de mutants ninja et ne se lancent à leur poursuite, on évite ainsi le « freak of the week » et c’est tant mieux ! Au-delà de l’intrigue principale, l’issue fourmille de détails tous plus appréciables les uns que les autres, par exemple vous ne vous étiez jamais demandé comment Donatello faisait pour construire ses formidables inventions ? Ce que Michelangelo pouvait faire de son temps libre ? Eh bien les réponses à ces questions se trouvent dans cette issue. Autre point fort à saluer, l’humour. Si la série TV nous avait habitué à un Mikey parfois très lourd, ici les répliques font mouche. Difficile donc de trouver des points négatifs du côté de l’écriture, c’est agréable, bien construit et avec une petite note d’originalité !

Pour ce qui est des dessins, on ne notera pas de grandes différences, Dario Brizuela nous fait du TMNT Adventures et on aurait tord de s’en plaindre ! L’ambiance cartoon est toujours aussi bien rendue et le scénario permet au dessinateur de nous offrir des planches sympathiques. En effet, quoi de plus agréable que de revoir nos Tortues combattre dans l’ombre et user de toutes leurs aptitudes pour faire tomber leurs adversaires sans être aperçues. On ne peut que saluer cette illustration qui met bien en avant l’aspect « Ninja » du titre. Si le style ne sera pas aussi fédérateur que celui d’un Santolouco, nul doute que l’artiste argentin saura séduire plus d’un lecteur !

Vient finalement la grande question, est-ce que ça vaut le coup ? Si le #FCBD n’avait pas réussi à écarter toutes les craintes, TMNT NNA #1 enfonce le clou : l’ongoing se révèle très intéressante, on explore le Turtleverse de Nickelodeon sans trop y toucher, les intrigues promettent d’être originales et Byerly maîtrise son sujet, parvienant facilement à captiver le lecteur, épaulé par un Brizuela bien meilleur que ce que laissait présager le précédent numéro. Que ce soit le lecteur de comics TMNT ou le spectateur souhaitant prolonger l’expérience, tous devraient y trouver leur compte. De bons moments de lecture en perspective ! Booyakasha !

Advertisements
Cet article, publié dans Comics VO, Reviews, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s